"C’est un auteur très audacieux, érotique quand il faut, volontiers subversif, puissant dans ses images. Il participe aux happenings surréalistes avec entrain, sait injurier comme personne. On sait qu’enthousiaste de Roussel, pendant une de ses pièces, accusé d’être «la claque», il répliqua : «Oui, et vous, vous êtes la joue», en giflant le désagréable interrupteur. Révolutionnaire, violent verbalement, noctambule, c’est lui qui ramène la rumba de Cuba, défend toute forme de musique avant tout le monde, exerce des boulots idiots, est fidèle en amour, aime parler argot malgré ses vêtements classe, recherche la clarté d’écriture, tranche sur ses camarades. Ses scénarios ne sont pas tournés, mais ses poèmes sont mis en chansons. Il rédige des pubs («Marie Rose, la mort parfumée des poux», c’est lui), il travaille dans des revues comme Aujourd’hui de son vieil ami Jeanson ; il écrit une année durant un poème par jour, il improvise avec beaucoup de facilité, déclame en marchant, aime les jeux de mots […] il est enfin l’auteur du Troisième Manifeste du surréalisme contre Breton."

(Verlant, Gilles, sous la direction de - L’encyclopédie de l’humour français, de 1900 à nos jours. Éditions Hors collection. 2002. page 129.)

"L’érotisme (De l’érotisme,1923, Confession d’un enfant du siècle,1928), les aphorismes qui participeront à sa gloire posthume (Rrose Sélavy, 1922-1923, pseudonyme que se donnait Duchamp), des contes pour enfants et autres œuvres constituent la palette étrange et généreuse de Desnos. Il demeure fidèle à son idéal humaniste en s’engageant dans la Résistance durant la guerre. Il est arrêté par la Gestapo en février 1944. Épuisé et rongé par le typhus, il meurt le 8 juin 1945 au camp de Terezin (Tchécoslovaquie), pourtant libéré. Ses compagnons de déportation témoigneront de son attitude exemplaire, de son courage et de sa générosité."

(Chavot, Pierre -l’ABCdaire du Surréalisme. Flammarion. Paris. 2001. page 65)

Voilà, en quelques mots, Desnos, Desnos que nous vous présentons ici, non seulement pour faire connaître sa poésie mais dégalement son univers : sa musique, son cinéma, ses coins de Paris, sa vision du surréalisme, les gens qu'il a aimés ; Yvonne George, Youki...

 


INDEX GÉNÉRAL

LES DERNIÈRES NOUVELLES - COMMENT NOUS JOINDRE